Nouvelles

Entre ciel et mère : Une fascinante incursion dans la vie spirituelle des familles d’aujourd’hui.

Publié le : 2017-06-01 a 14h21 | Catégorie : Prix littéraire, Actualités

Crédit photo: Éditions Novalis

 

L’Église d’ici se questionne depuis fort longtemps sur l’enjeu de la transmission de la foi, particulièrement chez les jeunes. Et plus encore au sein des familles d’aujourd’hui. Depuis la déconfessionnalisation du système scolaire, au début des années 2000, la famille et la paroisse sont aux premières loges de la transmission de la foi. Loin d’être exclusivement québécois (bien des régions de la catholicité font face au même défi), ce questionnement est au cœur de la démarche du pape François : après s’être intéressé à l’annonce de la Parole (La joie de l’Évangile) et à la transmission de la foi dans la famille (La joie de l’amour), il a demandé au Synode des évêques de réfléchir avec lui sur "les jeunes, la foi et le discernement vocationnel". Non sans avoir aussi participé à deux éditions des Journées mondiales de la jeunesse, d’abord à Rio, ensuite à Cracovie.

 

Le livre de Valérie Roberge-Dion se situe donc dans cette réflexion d’ensemble sur la place de la foi dans la vie des jeunes et des familles d’aujourd’hui. Diplômée en journalisme et en théologie, jeune mère et chrétienne engagée, agente de communication et de développement au Centre de formation chrétienne Agapê, Valérie Roberge-Dion se questionne elle aussi sur la façon de vivre et de transmettre la foi en famille. Elle admet d'emblée avoir été troublée par les propos du romancier et dramaturge Éric-Emmanuel Schmitt dans le documentaire L'Heureux naufrage: « On est quand même dans la seule époque où quand un enfant de quinze ans demande à son père quel est le sens de la vie… le père se tait. »


Relevant à la fois fois de l'essai et du récit autobiographique, Entre ciel et mère (Éditions Novalis) "aborde une panoplie d’enjeux liés à la vie spirituelle et familiale, en évitant la lourdeur et le moralisme".