Guide stylistique

Le GUIDE STYLISTIQUE propose des repères de rédaction à propos du vocabulaire religieux le plus souvent utilisé dans le Canada francophone. Il se double d'un lexique qui offre une courte définition de chacune des entrées.

Ce GUIDE STYLISTIQUE intègre également le contenu de l'ouvrage LE MOT JUSTE - Vocabulaire de mots courants de la foi catholique, publié chez Novalis par le Comité des communications de l'Assemblée des évêques catholiques du Québec. Ce contenu est accessible sous l'autorisation explicite de l'AÉCQ.  

 
Name Text
icône

Nom féminin.
Image sacrée très fréquente dans les Églises orthodoxes et orientales. Sa réalisation obéit à des règles séculaires strictes, ce qui a eu comme effet de garantir la continuité du style. Particularité langagière à noter : on ne peint pas une icône, on l’écrit.

iconoclaste

Nom masculin et adjectif.
Se rapporte à l’iconoclasme qui, aux VIIIe et IXe siècles, souhaitait éliminer les icônes et leur culte. Querelle iconoclaste, ou querelle des images. Un iconoclaste peut aussi désigner une personne hostile aux traditions et qui cherche à les faire disparaître.

iconostase

Nom féminin.
Clôture ornée d’icônes qui sépare le sanctuaire et la nef dans les Églises orthodoxes et orientales.

ICTHUS

Mot grec qui veut dire « poisson ». Acronyme composé des cinq lettres grecques de l’expression « Jésus Christ Fils du Dieu sauveur » qui était utilisé par les chrétiens des premiers temps pour se reconnaître. Encore aujourd’hui, l’image du poisson est employée pour représenter Jésus.

idolothyte

Nom masculin.
Nom donné par saint Paul à une viande offerte aux idoles. Le terme est souvent employé au pluriel : l’interdiction faite aux chrétiens de manger des idolothytes dans l’Église primitive s’inspire en grande partie des écrits pauliniens.

IHS

Monogramme grec constitué des trois premières lettres du nom de Jésus. Il est latinisé en Iesus Hominum Salvator. Au Québec, de nombreuses églises arborent ce symbole, souvent accompagné d’un soleil.

ijtihad

Nom masculin.
Signifie « effort » en arabe. Compréhension et interprétation du Coran et de la charia dans le but de les rendre intelligibles aujourd’hui. S’apparente à une forme d’exégèse coranique.

imam

Nom masculin.
Celui qui dirige la prière à la mosquée. L’imam enseigne et guide spirituellement la communauté. S’écrit avec un I minuscule.

Immaculée Conception

Dogme de l’Église catholique adopté en 1854 par le pape Pie IX selon lequel la Vierge Marie a été conçue sans être marquée par le péché originel. Ne pas confondre avec la conception virginale. L’expression désigne à la fois le dogme et la fête qui a lieu le 8 décembre. On met une majuscule aux deux mots, sans trait d’union.

imprimatur

Nom masculin invariable.
Certificat reconnaissant qu’un contenu portant sur la foi à être publié correspond aux enseignements de l’Église. En théorie, cette pratique existe encore, mais elle n’est plus aussi fréquente qu’avant. En vigueur depuis 1515, il est délivré par l’ordinaire du lieu. Bien qu’il s’agisse d’un mot latin, le terme a été francisé et peut s’écrire sans italique. Généralement invariable, l’ajout d’un S au pluriel demeure toutefois accepté. Voir aussi nihil obstat, imprimi potest, cum permissu superioris.

imprimi potest

Mettre en italique.
Mention signifiant qu’un ouvrage peut être imprimé. Cette mention particulière concerne un membre d’un ordre religieux. Voir aussi imprimatur, nihil obstat et cum permissu superioris.

impropères

Nom masculin pluriel.
Chants associés à la vénération de la croix lors de la célébration du Vendredi saint qui expriment les reproches de Jésus à son peuple.

in pectore

Mettre en italique.
Formule latine qui signifie « en son cœur ». L’expression s’emploie pour parler des évêques qui ont appris personnellement du pape qu’ils deviendront cardinaux lors d’un prochain consistoire.  Il s’agit d’une confidence secrète qui ne donne aucun statut particulier à l’évêque en question. D’ailleurs, en cas de décès du pape, l’évêque doit attendre d’être nommé à nouveau par le nouveau pape. Le seul effet concret d’une nomination in pectore consiste à donner de l’ancienneté rétroactive à un nouveau cardinal, puisque l’ancienneté commence au moment de la nomination in pectore.

incardination

Nom féminin.
Lien qui unit juridiquement un clerc à un diocèse ou un institut religieux. Ex : ce prêtre est incardiné dans le diocèse de Saint-Hyacinthe. Lorsqu’on exerce son ministère depuis cinq ans dans un autre diocèse, on peut demander de changer de diocèse d’incardination. Ex : l’abbé Raymond Gravel était aumônier des pompiers de Montréal tout en étant incardiné dans le diocèse de Joliette.

incarnation

Nom féminin.
Signifie « se faire chair ». Dans un sens religieux chrétien, l’incarnation réfère à Jésus, Dieu fait homme. Dans un sens profane, elle désigne une personne qui personnifie l’idéologie ou des valeurs d’une cause, d’une institution. Ex : elle incarne le dévouement propre aux religieuses de sa communauté.


Ce mystère est celui de Dieu qui s'est fait homme. il exprime l'union de la nature divine avec la nature humaine dans la personne de Jésus Christ. Sans renoncer à sa divinité, le Fils de Dieu a pris chair (au sens précis du mot incarnation) de la Vierge Marie. C'est dire que Jésus n'est pas une sorte de surhomme qui deviendrait Dieu ni un dieu qui aurait emprunté une forme humaine comme déguisement. Il est tout à la fois vraiment Dieu et vraiment homme comme l'affirme la profession de foi dite de Nicée-Constantinople. Il s'agit de deux conciles qui s'attaquèrent aux hérésies d'Arius en 325 et 381 de l'ère chrétienne.

Le mot juste - Vocabulaire de mots courants de la foi catholique

index

Catalogue des livres interdits par la Congrégation de l’Index. Cette liste fut instaurée vers 1571 et abolie suite au concile Vatican II par le pape Paul VI, en 1966.
Aucun ouvrage n’est désormais mis « à l’index ».

Le mot juste - Vocabulaire de mots courants de la foi catholique

indulgence

Nom féminin.
Remise des torts et réparation du péché. L’indulgence est d’abord un concept spirituel qui demande une conversion du cœur dans le christianisme. Au Moyen Âge, les Réformateurs ont pu critiquer le trafic des indulgences, dénonçant ses abus mercantiles. Les indulgences existent encore de nos jours. Une indulgence plénière signifie la remise complète de la peine corrigeant le péché.

indult

Nom masculin.
Dispense du droit commun accordé par le Saint-Siège à un individu ou une communauté. Étymologiquement, le mot reflète l’idée de permission et de bienveillance. Ex : des indults papaux.

inerrance

Nom féminin.
Concept théologique chrétien selon lequel les Écritures Saintes ne contiennent aucune erreur de foi.

infaillibilité

L’Église catholique affirme qu’il y a des vérités qui ne sont pas sujet à erreur. Ces vérités sont proclamées avec l’assistance de l’Esprit pour clarifier des points essentiels de la foi. L’infaillibilité ne peut toutefois être appliquée que pour des définitions de points de doctrine concernant la foi et la morale pour expliquer et expliciter ce que contient la Révélation. Enfin, ces définitions ne visent pas à ajouter quoi que ce soit à la foi chrétienne ou à innover, mais à préciser, clarifier, élucider un aspect ou l’autre de l’enseignement du Christ.

L’infaillibilité de l’Église peut intervenir à trois niveaux : à l’ensemble du peuple des chrétiens lorsque ceux-ci apportent un consentement universel aux vérités annoncées ; à l’ensemble de l’épiscopat lorsque ceux-ci déclarent d’un commun accord et avec l’accord du pape qu’un point de doctrine est infaillible ; au pape lorsque celui-ci proclame, en la définissant, une doctrine de foi ou de morale : on parle alors d’infaillibilité pontificale. 

Le mot juste - Vocabulaire de mots courants de la foi catholique

infaillibilité pontificale

Nom féminin.
Dogme de l’Église catholique développé au concile Vatican I qui stipule que le pape est infaillible lorsqu’il s’exprime ex cathedra, en tant que pasteur de l’ensemble de l’Église catholique. Ce dogme, largement critiqué par d’autres Églises chrétiennes et par des penseurs modernes, ne concerne pas l’ensemble des interventions du pape. Son intervention doit porter sur un point de doctrine touchant la foi ou les mœurs. Les enjeux de caractère disciplinaire ou pastoral ne sont pas concernés. Dans les faits, le pape n’a fait appel à ce dogme qu’une seule depuis sa proclamation en 1870 : c’était lors de la proclamation du dogme de l’Assomption de la Vierge Marie par Pie XII en 1950, après consultation de l’épiscopat mondial.


C’est la faculté dont bénéficie le pape de définir dans le domaine de la foi ou des moeurs une proposition à laquelle tous les fidèles sont tenus d’adhérer. La définition dogmatique de l’infaillibilité a été élaborée lors du premier concile du Vatican, en 1870. Depuis cette date, le pape n’a eu recours explicitement à cette faculté qu’à deux reprises, soit lors de la définition du dogme de l’Immaculée Conception en 1854 et de l’Assomption, près d’un siècle plus tard.

Le mot juste - Vocabulaire de mots courants de la foi catholique

infidèle

Nom masculin et adjectif.
Qui professe une foi ou religion différente. En français, la pratique veut que le terme soit surtout employé dans un contexte propre à l’islam. Il désigne soit un musulman aux yeux des chrétiens (ex : une croisade contre les infidèles), soit un non musulman (ex : le groupe armé État islamique qualifie d’infidèles les ressortissants occidentaux).

inquisition
C’était l’institution chargée de rechercher et de corriger les hérésies. Le tribunal de l’Inquisition pouvait juger de la qualité de la foi des personnes et, comme le faisaient les tribunaux du temps, les « soumettre à la question » pour en soutirer des aveux. Il a été particulièrement actif pendant la période s’étendant du 12è au 13è siècle, ainsi qu’au 15è siècle en Espagne. En perte de vitesse depuis cette époque, l’Inquisition a été définitivement abolie au 19è siècle.
 

Le mot juste - Vocabulaire de mots courants de la foi catholique

INRI

Acronyme de Iesus Nazarenus Rex Iudaeorum (Jésus de Nazareth, roi des juifs). L’inscription est souvent présente sur les crucifix*, au-dessus du corpus*. Il est omniprésent dans l’art religieux.

Institut catholique de Paris

Université catholique française, surnommée « La Catho ». Ex: « la catho » de Paris.

institut séculier

Nom masculin.
Forme de vie consacrée où les membres restent présents dans le monde*.

instrumentum laboris

Nom masculin. Mettre en italique.
Instrument de travail, en latin. S’emploie au masculin. Il sert à décrire un document de travail partagé à grande échelle en vue de la préparation d’une rencontre internationale au Vatican. Ex : les conférences épiscopales ont reçu l’instrumentum laboris en vue du prochain synode.

internonce

Nom masculin.
Dans le langage diplomatique, désigne un représentant du Saint-Siège auprès d’un gouvernement étranger qui occupe par intérim les fonctions de nonce. Ne pas confondre avec nonce ou délégué apostolique.

interrègne

Nom masculin.
Période entre le décès d’un souverain et l’élection de son successeur. Le terme s’applique aussi bien aux rois et reines qu’aux papes. Le terme latin interregnum est parfois utilisé, mais rarement chez les francophones. À noter : s’écrit avec deux R. Voir aussi sede vacante.

interreligieux

Adjectif.
Le dialogue interreligieux concerne des religions différentes. Ne pas confondre avec l’œcuménisme, qui concerne uniquement les dénominations chrétiennes.

intinction

Nom féminin.
Communion sous les deux espèces, c’est-à-dire pain et vin, où l’hostie consacrée est trempée dans le vin.

isiaque

Adjectif.
Qui se rapporte à la déesse égyptienne Isis ou à son culte.

islam

Nom masculin.
Religion des musulmans, qui a Mohammed (ou Mahomet) comme prophète et le Coran comme livre saint. Avec une majuscule, désigne les peuples musulmans ou la civilisation musulmane. Ex : l’Islam politique.

islamisme

Nom masculin.
Théorie politique qui s’appuie sur l’islam pour mettre en place des États musulmans théocratiques où le droit s’appuie sur la charia. Un islamiste est un adepte de cette théorie. Ne pas confondre islamiste et islamique (qui a trait à l’islam).