Guide stylistique

Le GUIDE STYLISTIQUE propose des repères de rédaction à propos du vocabulaire religieux le plus souvent utilisé dans le Canada francophone. Il se double d'un lexique qui offre une courte définition de chacune des entrées.

Ce GUIDE STYLISTIQUE intègre également le contenu de l'ouvrage LE MOT JUSTE - Vocabulaire de mots courants de la foi catholique, publié chez Novalis par le Comité des communications de l'Assemblée des évêques catholiques du Québec. Ce contenu est accessible sous l'autorisation explicite de l'AÉCQ.  

 
Name Text
Habad

Nom masculin.
Le hassidisme Habad, ou Habad-Loubavitch, est l’une des principales branches du hassidisme. Ses adeptes sont communément appelés « loubavitch », un mot masculin utilisé au pluriel dont l’étymologie fait référence au nom d’une ville en Biélorussie. Ex : son ami fait partie des loubavitch. Dans le mouvement hassidique, rétablit l’importance de l’esprit à côté du cœur, notamment par les études.

hagiographie

Nom féminin.
Ouvrage portant sur la vie d’un saint. Peut être assimilé à un style littéraire défini par une manière pieuse, voire embellie, de raconter la vie des saints. Dans un sens figuré, l’expression peut désigner une œuvre ou une histoire dont on fait miroiter les côtés positifs de manière disproportionnée.

Hanoukka (ou Hanoucca)

Nom féminin.
Fête juive dite des Lumières ou de la Dédicace. Elle dure huit jours et est située au mois de novembre ou décembre. Elle commémore une victoire des Maccabées et la nouvelle consécration de l’autel des offrandes dans le Temple de Jérusalem après trois ans d’interdiction de culte. Symboliquement, elle marque la victoire de la foi juive contre l’assimilation grecque. Le symbole le plus connu de cette fête est le chandelier à neuf branches appelé hanoukkia.

hanoukkia

Nom féminin.
Chandelier à neuf branches utilisé lors de la fête de Hanoukka.

haram

Nom masculin.
Un interdit dans la religion musulmane ; un emplacement interdit aux non musulmans. Étymologiquement, signifie « interdit » ou « sacré ». Le terme désigne également la salle de la prière dans une mosquée.

hassidisme

Nom masculin.
Mouvement religieux juif présent dans l’Allemagne médiévale. À l’époque moderne, mouvement orthodoxe juif né en Europe de l’Est au XVIIIe siècle. Il séduit les classes populaires non scolarisées, qui optent alors pour une autre voie que celle des grandes écoles rabbiniques établies. La disposition du cœur prend plus de place que l’étude et l’observance stricte et méticuleuse de la Torah. L’adapte est appelé un hassid, ou hassidim ou pluriel.

hébreu

Nom masculin ou adjectif.
Langue sémitique parlée principalement dans l’État d’Israël, dont elle est la langue officielle. Lorsqu’il s’agit d’une référence à l’hébreu biblique, la précision hébreu ancien est souvent apportée. Le terme s’emploie également sous forme d’adjectif pour désigner ce qui est relatif aux Hébreux (masculin : hébreu ; féminin : hébraïque).

hégoumène (ou higoumène)

Nom masculin.
Abbé supérieur d’un monastère dans les traditions chrétiennes orientales et orthodoxes. Synonyme d’archimandrite.

hérésie

Nom féminin.
Rejet d’une vérité de la foi. L’hérétique est d’abord caractérisé par sa proximité avec la foi en question, puis par son refus d’adhérer à une partie fondamentale de celle-ci. Ne pas en confondre le sens avec infidèle ou païen.


Doctrine qui s’oppose volontairement à une ou plusieurs affirmations importantes de la foi catholique. Si autrefois l’Église a pu avoir une attitude répressive par rapport aux divers courants doctrinaux contraires à ses convictions dogmatiques, elle se montre plus tolérante aujourd’hui, préférant le dialogue à la condamnation.

Le mot juste - Vocabulaire de mots courants de la foi catholique

herméneutique

Nom féminin.
Discipline théologique qui s’intéresse à l’interprétation des textes. Elle peut concerner des écrits bibliques, mais aussi des écrits magistériels, comme les documents produits lors du concile Vatican II. Ex : « Les problèmes de la réception sont nés du fait que deux herméneutiques contraires se sont trouvées confrontées et sont entrées en conflit. » (Benoît XVI, Discours du pape à la curie romaine à l’occasion de la présentation des vœux de Noël, 22 décembre 2005).

hésychasme

Nom masculin.
Tradition méditative chrétienne qui mobilise corps et esprit. Cette école spirituelle basée sur la contemplation s’est surtout développée au Moyen Âge. On l’appelle parfois le « yoga chrétien ».

hidjab

Nom masculin.
Type de foulard porté traditionnellement par certaines musulmanes. Il est le type de foulard le plus répandu dans l’islam. Il couvre les cheveux et le cou mais laisse le visage entièrement visible. Voir aussi tchador, niqab et burqa.

holocauste

Nom masculin.
Sacrifice religieux par le feu dont il est fait mention dans la Bible. Le terme est aujourd’hui synonyme de génocide ou de massacre à grande échelle. Lorsqu’il s’agit des 6 millions de juifs tués à l’époque du nazisme, on l’écrit avec un H majuscule. Voir Shoah.

homélie

Nom féminin.
Commentaire oral qui suit immédiatement la lecture de l’Évangile lors de la messe. Elle porte généralement sur les lectures bibliques qui ont précédé. Lorsqu’il est question des célébrations d’aujourd’hui, ce terme est à préférer à « sermon » et « prêche ».

hosanna

Nom masculin.
Terme d’origine hébraïque qui signifie « sauve, nous t’en prions ». Il est inclus dans la liturgie chrétienne.

hostie

Nom féminin.
Pain sans levain utilisé dans les célébrations chrétiennes. Chez les catholiques, l’hostie est consacrée pendant la célébration eucharistique et devient le corps du Christ. On parle non pas de transformation mais de transsubstantiation.

Humanae vitae

Mettre en italique.
Titre d’une encyclique portant sur la sexualité et les moyens de contraception publiée par le pape Paul VI en 1968. Pour sa réception canadienne, voir Déclaration de Winnipeg.

huméral (voile)

Nom masculin.
Voile liturgique revêtu par le prêtre pour saisir l’hostie consacrée. Se porte sur les épaules et les bras.

hypostase

Nom féminin.
Chacune des trois personnes de la Trinité pour les chrétiens : le Père, le Fils et l’Esprit.